Projets du Fab Lab PLANET

Interview d'Antoine P., directeur technique et responsable du Fab Lab de Webnet (PLANET)

10/07/2018

Fab Lab PLANET

L'excellence technologique fait partie de l'ADN de Webnet. Antoine P, directeur technique et responsable du Fab Lab PLANET, nous présente les projets en cours.  

Quel est ton rôle au sein de PLANET ?

Je dirige PLANET depuis 2015 avec Stéphane Hudyma, le président de Webnet. J'accompagne principalement les équipes et participe à certains projets.  

Comment sélectionnes-tu les membres de PLANET ?

Les candidats pitchent leurs idées et technologies sur lesquelles ils souhaitent travailler, puis nous choisissons ensuite les meilleurs projets et les profils les plus adaptés. PLANET est avant tout participatif. Quel que soit le poste, la localisation ou le type de contrat, tous les collaborateurs peuvent participer.

Comment organises-tu l'avancée des projets ?

Nous faisons un point chaque matin sur l'avancée des projets et sur le programme de la journée. Cela permet de recueillir les bonnes idées de chacun, trouver des solutions aux problèmes, mobiliser l'ensemble des personnes sur les projets, etc. Nous avons deux jours par mois pour travailler sur des projets d'envergure et il est donc important de bien structurer les sessions de travail.

Pourquoi l'envie de participer à PLANET ?

PLANET permet d'expérimenter des technologies et de s'y former afin d'en extraire le meilleur pour les projets à venir. Nous sommes passionnés par notre métier et par la technique d'une manière générale. Grâce à PLANET, nous avons l'occasion d'expérimenter les technologies émergentes sur des projets funs et décorrélés des contraintes classiques.

L'équipe PLANET travaille simultanément sur trois projets innovants : un assistant d'accueil doté de reconnaissance vocale et faciale, une application de réalité augmentée et un chatbot.


ARYA : de la reconnaissance vocale et faciale à la réalité augmentée 

Tu peux nous présenter Arya ?

Avec Arya, nous avons choisi d'expérimenter les possibilités de reconnaissance vocale et faciale disponibles sur le marché afin de concevoir un assistant d'accueil.

Un collaborateur peut demander à Arya des infos pratiques (prochains métros ou tramways, état du trafic, etc.), vérifier la présence de quelqu'un dans l'entreprise ou encore checker son emploi du temps.

L'ensemble des interactions se fait par la voix et le robot est capable d'adapter la réponse à son interlocuteur via la reconnaissance faciale (en le saluant par son prénom, par exemple).

Quel est l'avenir d'Arya ?

Arya nous a permis d'expérimenter et de mettre en œuvre de nombreuses solutions techniques que nous avons modernisées au fur et à mesure de l'apparition de solutions plus performantes.

Il y a deux mois, nous avons commencé un projet de réalité augmentée afin de prolonger l'expérience du robot d'accueil.

Quel est l'apport de la réalité augmentée pour le projet Arya ?

Nous sommes en train de développer une appli de Réalité Augmentée pour proposer, entre autres, une visite interactive des locaux de Sèvres.

Dans ce projet, la première feature sur laquelle nous travaillons permet d'identifier via la reconnaissance faciale les employés croisés dans les couloirs. Pour cela, nous nous basons sur l'API « Who Is This » déjà développée pour Arya.

 

L'expertise chatbot

Pourquoi avoir sélectionné un projet de chatbot ?

Les assistants (vocaux ou textuels) sont désormais très présents dans nos vies, notamment via l'arrivée de OK Google ou de Siri. C'est une technologie désormais mature et que nous avons jugée intéressante d'explorer, car les applications pour nos clients sont très nombreuses.

Quels projets ont été réalisés ?

Nous avons réalisé un projet autour de Dialog Flow et de la Google Home pour le dialogue vocal (projet Arya) ainsi qu'un autre autour du framework Microsoft Bot pour le dialogue textuel.

Pour ce second projet, nous avons imaginé un chatbot couplé à un système de réservation de chambres d'hôtel qui puisse comprendre la demande d'un client. Il devait donc être à la fois capable de comprendre la demande initiale écrite par l'utilisateur, mais également de lui poser des questions pour obtenir les informations supplémentaires nécessaires à la recherche.

 

Es-tu confiant sur les projets en cours ?

Je suis confiant, oui ! Nous avons déjà de belles avancées sur les différents chantiers en cours.

Je suis entouré d'une équipe enthousiaste, compétente et en laquelle j'ai toute confiance pour mener à bien ces projets d'ici la fin de l'année.